Série sur la valeur de l’adhésion à l’ACDP/CAPD

Chaque jour, vous exploitez votre pratique dentaire pédiatrique en sachant pertinemment que la qualité des services de soins que vous administrez aux patients contribue aussi à payer les frais généraux de votre cabinet et à nourrir votre famille. Une fois par année, on vous demande de renouveler votre adhésion à l’ACDP/CAPD et vous vous demandez sans doute pourquoi vous devriez le faire et quels sont les bénéfices que vous retirez à titre de membre, outre la participation à un excellent congrès annuel.


Comme nous sommes la voix de la dentisterie pédiatrique au Canada, votre cotisation vous apporte beaucoup plus qu’un simple congrès annuel. Dans cette série d’articles, nous identifierons les façons dont votre cotisation contribue spécifiquement à la réalisation du plan stratégique de l’ACDP/CAPD. C’est grâce à votre adhésion que nous pouvons non seulement organiser le congrès annuel, mais aussi donner suite aux nombreuses initiatives que prend l’ACDP/CAPD en coulisses pour le bénéfice de l’ensemble des dentistes pédiatriques au Canada.


Le système de codification LSC&LS  2020-01


Vous venez d’offrir un service à un patient souffrant de carie de la petite enfance. Votre personnel prépare la facture des soins que vous avez administrés afin que le parent puisse être remboursé par sa compagnie d’assurance ou que vous soyez remboursé directement par la compagnie. Vous êtes-vous déjà questionnés sur les subtilités de ces multiples codes de facturation et la façon dont vous, en tant que praticien individuel, en bénéficiez ?


L’un de nos anciens présidents, le Dr Paul Andrews, agit à titre d’expert du système de codification USC&LS auprès de l’Association canadienne des spécialités dentaires (ACSD). Comme l’ACDP/CAPD est l’un des neuf membres fondateurs de cette association, votre cotisation contribue à l’apport de l’ACSD au développement, à l’adoption et à la mise à jour des codes USC&LS auprès de l’industrie de l’assurance dentaire au Canada



Cher(ère)s collègues,


Comme bon nombre d’entre vous le savez, je siège au sein du comité du Guide du système de codification standard et du répertoire des services (GSCS&RS) de l’ADC afin d’y représenter l’Association canadienne des spécialités dentaires (ACSD). Ce répertoire des services est un document évolutif que le comité tente constamment d’améliorer.


Il importe de préciser ceci : Le Guide du système de codification standard et du répertoire des services est une série de normes terminologiques qui fournit des descriptions et des codes correspondant aux services de santé buccodentaires. Ses deux principaux objectifs consistent 1) à appuyer la production des guides de tarifs et 2) à simplifier le traitement des demandes d’indemnisation de soins dentaires.

.

Il est destiné à être utilisé par les dentistes pratiquant au Canada. Les descripteurs de services doivent être clairs et sans équivoque pour ses utilisateurs.


Afin d’optimiser sa valeur, le système de codification USC&LS devrait être appliqué aux guides de tarifs dans son intégralité.

Bien que la portée générale de l’USC&LS englobe les « services offerts dans les cabinets dentaires au Canada », les seules conditions pour l’inclusion d’un service dans l’USC&LS sont les suivantes :


1) Il doit être établi qu’il s’agit d’un service distinctif qui peut être administré seul, sans qu’il ne fasse partie d’un service plus large.

2) Il est offert dans les cabinets dentaires au Canada.

3) Son inclusion dans l’USC&LS est nécessaire pour appuyer soit la production de guides de tarifs ou le traitement des demandes d’indemnisation de soins dentaires.


Pour 2021, l’USC&LS a ajouté ces clauses de non-responsabilité :


1) Examiner la valeur thérapeutique d’un service avant de l’inclure dans le est incompatible avec la portée mentionnée ci-dessus, car cela pourrait entraîner l’exclusion de services offerts dans les cabinets dentaires au Canada. Ainsi, on prévient les utilisateurs que la valeur thérapeutique d’un service n’est pas un facteur déterminant dans la décision d’inclure ou non la description d’un service dans l’USC&LS. Permettre la description d’un service dans l’USC&LS n’est pas une validation ni une homologation de la valeur thérapeutique dudit service par l’Association dentaire canadienne.


2) Comme l’USC&LS a une portée nationale, ses descripteurs doivent être assez généraux pour être utilisables dans chaque province et ne doivent pas comporter d’information susceptible de varier d’une province à l’autre. Par conséquent, on prévient ses utilisateurs que la description d’un service dans l’USC&LS ne signifie pas qu’il peut être prodigué légalement par des dentistes dans une juridiction précise. Le descripteur d’un service fourni dans l’USC&LS n’est pas destiné à déterminer la norme selon laquelle le service devrait être prodigué. Les descripteurs de services contenus dans l’USC&LS ne sont pas assez détaillés pour respecter les exigences de tenue de dossiers des organismes de réglementation dentaires provinciaux. L’utilisation des codes de l’USC&LS à des fins de tenue de dossiers n’est pas recommandée.


Comme bon nombre d’entre vous le savez, le travail effectué en lien avec CDAnet et ITRANS a doté l’ADC d’une capacité accrue d’examiner des données dépersonnalisées relatives aux demandes d’indemnisation. Ainsi, nous avons appris que certains cabinets utilisent des codes se terminant par 0 dans des demandes d’indemnisation. Cela nous indique qu’il faut rappeler à tous les utilisateurs de l’USC&LS que les codes se terminant par 0 sont des codes d’en-tête utilisés uniquement à des fins de classification. Ceux-ci ne donnent pas de descriptions complètes de services et ne devraient donc pas être utilisés dans des demandes d’indemnisation, car elles ne seront pas traitées par les compagnies d’assurance. Seuls les codes se terminant par un chiffre autre que 0 peuvent être utilisés dans les demandes d’indemnisation.


En outre, il y a un nouveau titre de service, 93340 Prédétermination de la prestation disponible, AUCUNS FRAIS, sous lequel on a ajouté le nouveau code 93341 Traitement orthodontique. Ces nouveaux codes ont été introduits afin de mieux aligner les fonctionnalités de l’USC&LS avec celles de CDAnet en lien avec la prédétermination des traitements orthodontiques. Il importe de noter que le service décrit par ce code est la prédétermination de la couverture offerte et que les frais indiqués dans le message de prédétermination de CDAnet correspondent aux frais totaux du traitement orthodontique complet qui est prédéterminé, non pas aux frais facturés pour la prédétermination.


Comme toujours si vous avez des questions, je vous prie de communiquer avec moi à votre convenance.


Dr Paul Andrews

Mise à jour 2020 du Relevé postnatal Rourke  2020 - 02



Le 4 novembre 2020


La Société canadienne de pédiatrie (SCP) a annoncé aujourd’hui que la mise à jour 2020 du Relevé postnatal Rourke était maintenant disponible.

Le 19 janvier 2018, le Dr James Taylor, dentiste en chef du Canada, a communiqué avec l’ACDP/CAPD afin de nous inviter, tout comme la SCP et ACSDP, à faire partie d’un groupe de travail concernant la revue d’un « outil d’évaluation du risque de caries ». Les Drs Paul Andrews et Raymond Lee représentaient l’ACDP/CAPD à Ottawa. Le Dr Taylor nous a informés la semaine dernière que l’outil achevé est maintenant inclus dans le Relevé postnatal Rourke (RPR) mis à jour. La version précédente datait de 2017.


L’ACDP/CAPD est très fière d’avoir contribué à la mise à jour du RPR, en espérant qu’il fournisse des informations importantes et pertinentes sur la santé buccodentaire. Et cela n’est possible qu’avec votre adhésion à l’ACDP/CAPD !


Vous pouvez télécharger le RPR (2020) à la page < https://www.rourkebabyrecord.ca/rbr2020/default >.


Veuillez le lire et y noter l’attention accrue accordée à la santé buccodentaire. Soyez assurés que l’ACDP/CAPD, avec une forte et solide base d’adhésion, est engagée au premier plan à l’égard de la santé pédiatrique au Canada.

Voici le texte de l’annonce faite par la SCP :


Le Relevé postnatal Rourke (RPR) — un guide factuel de suivi de la santé à l’intention des médecins et d’autres prestataires de soins qui s’occupent des enfants de cinq ans et moins — vient d’être mis à jour. Parmi les nombreuses nouvelles recommandations reflétant les orientations récentes de la SCP, il y a les suivantes :


·         Diagnostic et gestion des troubles du spectre de l’autisme

·         Nouvel outil canadien d’évaluation du risque de caries

·         Conseils à l’égard du retrait ou du rangement sécuritaire des armes à feu et des produits comestibles à base de cannabis

·         Introduction précoce d’aliments allergènes chez les nourrissons à haut risque

·         Recommandation d’un examen physique visant à détecter les signes de paralysie cérébrale


La dernière version (2020) du RPR a été élaborée par les Drs Denis Leduc, Patricia Li, Anne Rowan-Legg, Leslie Rourke, membres de la SCP, et les Drs Bruce Kwok, Imaan Bayoumi et James Rourke, médecins de famille, avec l’aide de l’équipe d’analyse et de synthèse de l’Université McMaster. Le site Web du Relevé postnatal Rourke présente toutes les données probantes sur lesquelles se fondent les recommandations. Approuvé par la SCP, le Collège des médecins de famille du Canada et les diététistes du Canada, le RPR a reçu l’appui du gouvernement de l’Ontario.





Le Dr James Taylor a pris la parole devant le comité du conseil exécutif lors du congrès annuel de 2018 à Ottawa

G à D  Dr. Paul Andres, Dr. Ramond Lee, Dr. James Taylor et Dr. Jennifer MacLellan



The CAPD/ACDP website is also accessible as www.kidsdentalhealth.ca
We may be contacted at info@kidsdentalhealth.ca or info@capd-acdp.org
Le site Web de l’ACDP/CAPD est aussi accessible à partir du site www.santedentairepourenfants.ca.
On peut nous joindre à info@santedentairepourenfants.ca ou à info@capd-acdp.org.